Appels à communication

À la rencontre de l’Autre sous l’Ancien Régime. Pouvoir, traditions et constructions identitaires

Colloque « jeunes chercheurs » du CIREM – Québec, 20 et 21 juin 2018.

La rencontre de l’Autre, certes, permet au soi de se définir, et c’est dans la confrontation des cultures que les constructions identitaires se dévoilent, se déclinent et se précisent; mais cette définition de soi peut également impliquer la négation de l’altérité, son ensevelissement systématique sous les manifestations d’un pouvoir – militaire, technologique, puis culturel – dominant. Lorsque l’Européen rencontre l’autochtone d’Amérique du Nord, il fait globalement le choix d’affermir le mythe de son pouvoir et de sa destinée téléologique. Se penser comme Autochtone, Français, Européen, Américain ou citoyen du monde implique la connaissance de ce choix du pouvoir, de l’évolution du mythe de la progression évangélique au sein duquel se sont pensées les dissemblances et ressemblances dont témoigne abondamment ce qu’il est convenu d’appeler la « littérature de contact », soit l’ensemble des écrits qui thématisent la rencontre entre les cultures du Nouveau Monde et de l’Ancien.

Date limite de soumission : 26 février 2018

Lien vers le site de l’UQAC


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.